Monétiser-est-une-tâche-complexe-10-prévisions-autour-du-native-advertising-en-2016

A l’issue de l’année 2014, nous avions réalisé quelques prédictions sur l’orientation de la publicité native en 2015

Nous avions prévu que…

En 2016, nous allons voir comment les tendances éditoriales et annonceurs aperçues en 2015 se matérialiseront dans l’année : de la distribution du contenu à l’ad-blocking en passant par la vidéo native et les nouvelles mesures d’attention.

Le native advertising en 2016 : voici les 10 prédictions de Sharethrough

10 Predictions For Native Advertising In 2016

1. Les Médias adoptent leur nouvelle fonction d’agence de presse tweet this native ad prediction

Entre la menace Adblock et la vague de nouvelles applications de news tels que Facebook Instant Article, Apple News ou encore le projet Google AMP, les éditeurs ont trouvé de nouveaux moyens de distribuer stratégiquement leurs contenus sur des supports offrant une audience plus captive : le mobile et les apps. En 2016, les éditeurs ne considéreront plus leurs applications et leurs sites comme le seul et unique moyen de distribution mais comme un des vecteurs majeurs au sein d’un modèle de distribution aujourd’hui beaucoup plus large.

2. Le RTB Natif, une réalitétweet this native ad prediction

Maintenant que le lancement du standard RTB 2.3 a été finalisé et que les DSPs s’attaquent rapidement à intégrer cette nouvelle fonctionnalité, la publicité native sera achetée sur des volumes sans précédent en 2016. Pour les éditeurs, cela signifie que la création de formats natifs deviendra l’un des enjeux essentiels au sein de leur stratégie de monétisation en 2016.

3. L’Article va évoluertweet this native ad prediction

Nous vivons à une époque où la consommation d’articles est souvent abrégée et rapide. Les éditeurs et annonceurs vont apprendre à capitaliser sur cette tendance, en doublant la production de contenus courts type The New York Times’ particles project ou encore la fonctionnalité TLDR (Too Long Didn’t Read) sur Digiday

4. Le Paywall n'est pas mort... pour l’instanttweet this native ad prediction

Tant que les éditeurs continueront à se concentrer sur leur positionnement et rentabilité à long terme, le débat autour du paywall sera maintenu. Cela ne changera pas beaucoup en 2016. Google trends démontre d’ailleurs par un graph que le terme paywall reste populaire malgré un léger déclin depuis le pic de 2011. Certains éditeurs feront les grands titres en inaugurant des paywalls, d’autres à l’inverse attireront l’attention sur leurs suppressions.

5. Les adblockers seront bloquéstweet this native ad prediction

Les éditeurs deviendront plus agressifs dans leur gestion d’adblock. Dans un jeu d’attaque-contre-attaque technologique, les éditeurs utiliseront des bloqueurs d’adblock et des « Adblocker Walls » pour s’assurer de la diffusion de leur publicité. D’autres essaieront de raisonner les visiteurs, en leur demandant de couper leur adblockers ou de whitelister leur site. La menace Adblock s’intensifiera en 2016, mais le résultat final s’orientera autour d’une expérience publicitaire plus respectable.

6. La publicité In-Feed devient mainstreamtweet this native ad prediction

Les éditeurs qui maîtrisent le contenu sponsorisé en 2015 trouveront de nouvelles méthodes de promotion de leur contenu sur leur site sous la forme de publicité in-feed. Les emplacements in-feed uniques s’étendront au sein de flux de multiples emplacements comme par exemple sur la section du New York Times «From Our Advertisers » qui s’ouvre en haut de page sur Desktop ou encore sur la section dédiée au contenus sponsorisés sur Quartz.

The New York Times' "from our advertisers" section is a feed of sponsored content La section "From Our Advertisers" du New York Times' est un flux de contenus sponsorisés.

7. Le design Infinite Scroll va prendre de l’ampleurtweet this native ad prediction

Le trafic de la homepage diminuant progressivement, les éditeurs trouveront de nouveaux moyens d’optimiser le temps de consommation de leur contenu (et du volume d’impressions publicitaires) des visiteurs, allant au-delà du classique mais vieillissant jeu de découpage d’article en plusieurs pages. Certains d’entre eux supprimeront leur homepage, comme Quartz, et d’autres positionneront les articles au sein d’un même flux, alternant contenu organique et contenu sponsorisé, pour maintenir l’attention du lecteur. Cette stratégie est la garantie d’une amélioration certaine par rapport à l’environnement dévalorisant de la recommandation de contenu qui fait bien trop souvent la part belle aux publicités douteuse type « pillules magiques de perte de poids » ou encore « devenez riche rapidement en suivant ces 3 méthodes »

8. La page vue reste la mesure de basetweet this native ad prediction

Les métriques d’attention – que sont, les mesures du temps passé en ligne – furent proche de la norme en 2015 avec Medium intégrant son unité de mesure Time To Read dans le modèle de vente de ses publicités Natives. Malgré l’importance croissante de la capture d’attention sur le web plutôt que de la simple capture de clics, la page vue restera (tristement) la mesure de référence pendant encore quelques temps.

9. Sur les formats Vidéo, 3 secondes équivaudront à 30 secondestweet this native ad prediction

La Vidéo en autoplay silencieux, largement popularisée par Facebook et Twitter, s’est rapidement répandue sur le web au point de devenir un nouveau standard au niveau de l’expérience utilisateur. Avec l’évolution des habitudes de consommation vidéo, les modèles de pricing vont évoluer davantage vers le Cost Per View et les éditeurs seront ainsi mieux préparés pour capitaliser sur l’augmentation des budgets publicitaires vidéo.

10. Le Titre deviendra la nouvelle accroche de marquetweet this native ad prediction

OK, nous en avions déjà fait une de nos prédictions en 2015, mais nous la conservons sur la liste de 2016. La publicité native n’a pas besoin d’accroche comme pour les billboards ou le display – elle a besoin de titres, de la même façon que le contenu éditorial. Pour les éditeurs, cela peut signifier la nécessité d’ouvrir un content studio ou d’utiliser un logiciel pour optimiser l’engagement sur le titre. Nous avions détaillé l’art nouveau de la protection des droits sur le titrage de la publicité native au sein de cet ebook.

Voici donc pour une année qui s’annonce native plus que jamais!